photo Facebook
Image prise à Mananjary (Facebook)

Le cyclone Batsirai, qui veut dire aide en langue shona, est classé comme une tempête dangereuse et les responsables ont averti qu’il pourrait infliger « des dégâts importants et étendus, en particulier des inondations dans l’est, le sud-est et les hauts plateaux du centre », a déclaré le département dans un communiqué. Batsirai a atteint la côte Est de Madagascar à proximité de Nosy Varika avec de fortes pluies torrentielles et des rafales de vents estimés à 200 km/heure. Après avoir frappé l’île de La Réunion et de l’île Maurice, le cyclone tropical Batsirai, qui a frappé Madagascar samedi soir avec des rafales à 235 km/h, a perdu de la puissance dans la nuit, mais des inondations sont toujours à craindre en raison de fortes pluies, a indiqué dimanche Météo-Madagascar.  Batsirai est prévu sortir par le canal de Mozambique aujourd’hui.  

Anticipant une destruction généralisée, la plupart des transports terrestres et maritimes et aériens ont été suspendus dans la grande île. « Presque toutes les régions de l’île sont à risque », a déclaré l’Office national de gestion des risques et des catastrophes, avertissant que le cyclone menace près de 600 000 des 28 millions d’habitants de l’île. Mais les cotes ont été ravagées tandis que la capitale a été plus ou moins épargnée par ce cyclone. La régions Vatovavy est la plus touchée selon les informations qui circulent. A Antananarivo et Antsirabe, des rafales de vents accompagnées par la pluie ont été observées.

À peine deux semaines après le cyclone Ana, le pays affronte de nouveau Batsirai. Les autorités locales ont pris des mesures de précautions à l’avance pour préparer les habitants avec les moyens dont ils disposent. Les régions Est et des hautes terres ont été mis en alerte rouge.  Des stocks de fournitures et des vivres ont été préparés pour aider le peuple à subvenir à leurs besoins et pour anticiper une crise majeure selon les propos de la directrice du programme alimentaire mondiale (PAM) pour Madagascar.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here