Après avoir tenu pendant mille neuf cents ans, le mur d’Hadrien, la frontière célèbre qui sépare l’Écosse et l’Angleterre fait actuellement face à la menace de changement climatique qui risque de le détruire. Le mur d’Hadrien a été construit à la base pour empêcher l’invasion des barbares dans le nord de l’Angleterre. Il fixe les délimitations de l’Empire romain et le territoire de la Grande-Bretagne. Derrière cette frontière se cache un écosystème préservé avec un sol qui a protégé l’archéologie romaine durant des millénaires. Parmi ces trésors archéologiques, de l’Empire romain que le mur d’Hadrien a abrité se trouve des vestiges tels que le fort de Vindolanda situé à environ 53km à l’ouest de la colonie romaine de Pon Aelius (Newcastle). Le réchauffement climatique est sur le point de menacer la disparition de cette richesse. L’oxygène qui pénètre dans les fissures du sol risque de décomposer les objets archéologiques fragiles et de les détruire. Ce qui effacerait l’ombre et la trace de toute une histoire romaine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here